Une méthodologie pour révolutionner l'enseignement

Juline ANQUETIN RAULT

Une pédagogie développée par Juline Anquetin Rault, professeure d’histoire-géographie et de méthodologie à Rouen.

Nouveau

Guide de formation à la Classe autonome

279.00€

98% des élèves recommandent cette pédagogie

 

La Classe Autonome

C’est quoi ?

Et s’il existait une méthode pour que l’élève soit heureux d’apprendre, ne s’ennuie plus, soit concentré et motivé, une méthode qui lui permette d’apprendre plus efficacement, de mieux mémoriser, d’augmenter ses notes mais aussi de lui enseigner la discipline, l’entraide, la solidarité et l’autonomie. Et si cette méthode permettait à l’enseignant de moins se fatiguer tout en étant partout à la fois, d’observer mais aussi d’individualiser ses conseils : bienvenue dans la classe autonome !

Organisation

 

La classe autonome s’organise en trois temps bien distincts : un cours traditionnel, un temps de vérification et d’évaluation et un temps d’ ateliers.

Manipulation

“Laissez les faire”

Les élèves apprennent en faisant, en manipulant le matériel et les ateliers, en touchant et en se confrontant à la difficulté.

Rythme

 

On fait les ateliers chacun à son rythme, dans l’ordre qu’on souhaite, autant fois qu’on le désire avec des variantes selon les niveaux. 

Vu dans les médias

4 offres de formations

Alix
Professeur de latin
Lire plus
Un enthousiasme et une passion contagieuse. Il ne nous reste plus qu'à nous retrousser les manches...
Alain
Professeur en lycée horticole
Lire plus
Formation très pratique et efficiente donnant vraiment l'envie d'appliquer très rapidement les différents outils proposés.
Gwenaëlle
Professeur en lycée horticole
Lire plus
Très bonne formation, très concrète et riche en solutions transférables sur notre Campus.
Delphine
Professeur d'anglais
Lire plus
Journée très enrichissante . Il y a plus qu'à mettre en application!
Valérie
Professeure en lycée agricole
Lire plus
Très bonne découverte ,même si cela demande beaucoup de préparation je pense que le bénéfice sera là. La formatrice est super. Je recommande pour ceux qui veulent développer leur didactique.
Adèle
Professeur de lettre
Lire plus
Une formation qui a changé ma vision de l'enseignement. Tout est clair et Juline est disponible pour répondre à toutes nos questions.
Paul
Paul
Professeur de SVT
Lire plus
Méthodologie d'avenir très intéressante et très bien transmise pendant la formation.
Précédent
Suivant

Vos questions fréquentes

La pédagogie de la classe autonome s’adapte à toutes matières et tous niveaux. Elle est inspirée de ce qui se fait déjà dans nombre d’écoles maternelles et primaires. C’est avant tout une philosophie pédagogique où le professeur est en retrait et fabrique les ateliers dans lesquels il va mettre ce que les élèves doivent apprendre en termes de connaissances et de compétences. On peut imaginer une mindmap de conjugaison, des planches effaçables avec des schémas de SVT ou de physique-chimie, des flashcards de vocabulaire sur n’importe quelle matière, des drapeaux à replacer sur cartes de géographie ou encore des quiz sur une vidéo de mathématiques ou d’informatique. 

Une classe autonome peut se créer avec peu de choses comme avec beaucoup de matériel. Beaucoup d’ateliers peuvent être fabriqués par le professeur et engendrent donc peu de frais. Les achats indispensables sont les pochettes d’ateliers, les boîtes de rangement, les feuilles transparentes. On peut créer une classe autonome efficace  pour plusieurs niveaux avec environ 500€. Si vous achetez des casques de réalité virtuelle et du matériel Montessori ou des tablettes, comptez environ 2500€.

Oui ! On va même au-delà des programmes car les élèves apprennent souvent plus vite avec cette pédagogie. Pour ma part certains ateliers proposés aux apprentis vont bien plus loin que ce que les programmes et référentiels préconisent. 

98% des élèves qui ont testé la classe autonome pendant un an la recommandent. Les élèves avec des troubles de l’apprentissage apprécient beaucoup cette méthode. L’avantage est que chaque élève va à son rythme et certains ateliers sont proposés avec trois niveaux d’exercices différents. On peut donc individualiser et personnaliser et tout le monde s’y retrouve. Il y a cependant certains élèves pour qui le changement sera plus difficile mais dans leur grande majorité 86% des élèves déclarent mieux apprendre avec cette pédagogie.




La classe autonome respecte les programmes, les référentiels et ce qui est attendu aux examens. On prend simplement ce qu’on ferait comme activité ou comme exercice dans un cours classique et on le met sous la forme d’atelier, avec de la manipulation et du matériel autocorrectif. Le fait de laisser l’élève faire à son rythme, autant de fois qu’il le souhaite et dans l’ordre qu’il le veut change tout. Apprendre en faisant est la clef. 

Pour penser et comprendre la classe autonome je recommande les écrits de Maria Montessori sur les adolescents (Maria Montessori, de l’enfant à l’adolescent,1936) et les travaux de Céline Alvarez auprès des classes maternelles. Le film “le maître est l’enfant” (Alexandre Mourot, 2017) est également un bon outil de réflexion. 

La pédagogie de la classe autonome est avant tout une philosophie. Elle s’adapte donc à toutes matières et tous niveaux. On peut imaginer des ateliers de méthodologie pour la philosophie, des quiz pour reconnaître les types de plans de dissertation en français, des planches effaçables pour la question de grammaire, des flashcards pour les formules de physique ou de mathématiques, des études de documents en sciences politiques, des vidéos  avec questionnaire en humanité. J’utilise ce type de matériel dans mon agence de soutien scolaire avec des élèves de 1ère et Terminales avec de très bons résultats. Des professeurs du supérieur ont également mis en place des ateliers de classe autonome avec de très bons retours. 

Le numérique est un atout de poids pour la classe autonome mais il n’est pas indispensable. Le professeur crée son matériel et ses ateliers avec ce qu’il a et ce qu’il peut. L’important est de proposer des ateliers autocorrectifs pour garantir l’autonomie.

Non. L’important est surtout d’avoir un endroit pour ranger son matériel et ses ateliers. Avoir sa propre salle de classe est un plus mais ce n’est pas indispensable.

Il existe des sites internet de professeurs et formateurs qui partagent leur matériel et leurs créations. Nous avons également créé un groupe Facebook “la classe autonome (by Juline ANQUETIN RAULT) que vous pouvez intégrer. Les professeurs y partagent du matériel, leurs idées et leurs expériences.